Techniques de propagande tirées du film Chomsky et Cie.

lundi 7 décembre 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

TECHNIQUES DE PROPAGANDE TIREES DU FILM CHOMSKY ET COMPAGNIE
DE DANIEL MERMET ET OLIVIER AZAM

Note rédigée par Thierry Brugvin

- Edwards Barneys explique qu’il à décider d’utiliser les méthodes de propagande militaire (notamment nazi) pour l’économie. A cette fin il déclare avoir inventer le terme « d’industrie des relations publiques » pour transformer le mot de propagande.

La fabrique du consentement en est un des résultats

Les campagnes de dénonciation des mouvements sociaux se heurtent aux campagnes de communication et de relations publiques des entreprises qui s’appuient sur une expertise et des ressources financières largement plus conséquentes.

Edward Bernays, un expert et un théoricien des relations publiques, décrit ces dernières comme : « l’application de principes scientifiques et de pratiques éprouvées visant à obtenir de la population qu’elle soutiennent certaines idées et projets. Toute personne ou organisation dépend finalement de l’approbation du public et se trouve donc face au problème de d’organiser le consentement du public pour atteindre ses projets et ses buts » (Bernays, 1952 : 159).

Les relations publiques sont ainsi qualifiées dans les années 1920 « d’industrie du consentement » (Richter, 2004 : 149). Baskin définit les relations publiques des entreprises comme un moyen « pour le monde des affaires d’améliorer leur capacité à faire des affaires (...), de parvenir à mieux anticiper et s’adapter aux tendances et à la demande sociétale. Ce sont les moyens par lesquels le monde des affaires améliore l’exploitation de son environnement » (Baskin, 1997 : 416-17). Les relations publiques des entreprises sont, selon Harold D. Laswell, un de ses théoriciens, « la découverte que la propagande est moins coûteuse que la violence, la corruption, et autres techniques de contrôle » (Laswell, 1935 : 524).

Victor Liepmann (un des idéologues du néolibéralisme), estime que le peuple doit être guidé par des élites car il est trop ignorant et versatile. Pour cela il explique notamment qu’il faut :

- bombarder le peuple d’informations secondaires, afin qu’il ne puisse pas distinguer quelles sont les infomations essentielles

- distraire le peuple par les jeux du cirque, ou un scénario plus ou moins fictif afin de détourner son attention des véritables problèmes. Le storytelling est une forme contemporaine de ce principe.

- Orienter l’opinion publique en créant de faux motifs (fausses armes de destruction massive pour la guerre du Golfe, Attentat du Reichstag par Hitler, fausse attaque du cuirassé Etats-Uniens par le Vietnam communiste afin de déclarer lui déclarer la guerre).

- Les journalistes s’autocensurent plus ou moins consciemment pour rester en place

- Les journalistes qui parviennent au sommet, sont passés par un long processus de cooptation, qui a permit de sélectionner ceux qui n’est pas trop subversifs

- Les journalistes savent qu’on les laisse s’exprimer librement tant qu’ils ne dérangent pas trop le système capitaliste en place. Ils sont libres, tant qu’ils ne tirent pas trop sur leur laisse (« Petit cours d’autodéfense intellectuelle », de Normand Baillargeon)[1].

- Les entreprises capitalistes médiatiques sont financées par la publicité des autres entreprises capitalistes. D’une part par leur dépendance financière, mais aussi du fait d’une forme d’intérêt commun de classe, elles n’ont donc pas intérêt à les attaquer.

[1] Résumé du livre de Normand Baillargeon Petit cours d’autodéfense intellectuelle

http://ticeblog.ycombe.net/public/documents/pdf/Chroniques_de_Normand_Baillargeon.pdf


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/