Représenter le « musulman lambda » ou les intégristes musulmans ? Christian DELARUE

samedi 12 mai 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Représenter le « musulman lambda » ou les intégristes musulmans ?

Surveiller la question de la représentation des musulmans de France

http://amitie-entre-les-peuples.org/Representer-le-musulman-lambda-ou-les-integristes-musulmans-Christian-DELARUE

XX

Vouloir une représentation des musulmans de France est à priori une bonne chose, tout dépend sans doute des modalités.

Il importe en effet d’être attentif à cette action de représentation car elle vise, sous couvert du terme - trompeur - de « communauté entière » à rassembler tous les musulmans y compris les intégristes musulmans et in fine surtout eux et les autres islamistes. C’est bien cela qui est inquiétant. Alors ne soyons pas naïf et a-critique par méconnaissance des dynamiques possibles.

Ce n’est pas le souci de rassembler les musulmans en fonction de la nation d’origine (turque ou algérienne ou marocaine ou autre encore) qui est à priori gênante. Ce serait même très positif quoique sans doute très problématique.

Le problème est ailleurs . Il est évoqué ce 11 mai par Naêm Bestandji dans cette formule : « Un »musulman lambda« ne ressent pas le besoin de se mobiliser politiquement pour organiser son culte, même s’il reconnait qu’une représentation doit exister. La majeure partie de ceux qui se mobilisent sont les intégristes. C’est le problème depuis toujours »

Voici sa tribune publiée dans Marianne
Tribune de Marwan Muhammad : une instrumentalisation de la laïcité au service de l’islamisme | Marianne
https://www.marianne.net/debattons/tribunes/tribune-de-marwan-muhammad-une-instrumentalisation-de-la-laicite-au-service-de-l

Pour autant s’il faut être vigilant à ce qui va se passer - car il n’est pas anodin d’un point de vue de gauche que les musulmans soient représentés par des progressistes ou par des réactionnaires rêvant d’installer un hyperpatriarcat sexoséparatiste avec les femmes à la maison (cf Erdogan) - il convient d’être responsable et de ne pas stigmatiser à cette occasion dans les mois à venir toute une population qui a le droit de croire en son Dieu dans le cadre de la République laïque.

Christian DELARUE


Brèves

8 janvier 2017 - Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale

Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale