Pourquoi pas BHL à la présidence du Comité d’éthique et de déontologie du Monde ? B Cassen

dimanche 2 janvier 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

Une « personnalité » vraiment « qualifiée » !

Pourquoi pas BHL à la présidence du Comité d’éthique et de déontologie du Monde ?

par Bernard Cassen

Secrétaire général de Mémoire des luttes, président d’honneur d’Attac

On le sait, le groupe Le Monde est désormais contrôlé à 64, 5 % par trois actionnaires, dits BNP – Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse -, regroupés au sein de la société Le Monde libre. A l’occasion de cette opération de recapitalisation, a été adoptée une « Charte d’éthique et de déontologie » dont, entre autres, Le Monde libre est signataire.

Le préambule de cette charte précise qu’elle a pour objet « de rappeler les principes essentiels d’indépendance, de liberté et de fiabilité de l’information ». Plus loin, il est stipulé que « les journalistes disposent des moyens nécessaires pour exercer rigoureusement leur métier, collecter et vérifier les informations, indépendamment de toute pression extérieure ».

On pouvait donc s’attendre à ce que les membres du conseil de surveillance du groupe désignés par Le Monde libre – dénomination censée avoir valeur de programme - soient personnellement exemplaires au regard de cette charte. Et tout particulièrement quand ils interviennent souvent dans les médias, notamment dans Le Monde, ce qui est le cas d’au moins deux d’entre eux. Comment, en effet, être garant de principes que l’on ne respecte pas soi-même ?

http://www.medelu.org/spip.php?article696


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/