Mobilisations et auto-organisation du peuple-classe pour construire la civilisation et la pluri-émancipation. Christian DELARUE

jeudi 1er novembre 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

Mobilisations et auto-organisation du peuple-classe pour construire la civilisation et la pluri-émancipation.

https://altermd.blogspot.com/2018/11/mobilisations-et-auto-organisation-du.html

Pourquoi ce quasi-silence sur la nécessaire organisation d’une alter-démocratie par en-bas, d’une « démocratie empowerment » explicitement adressée au peuple-classe, y compris les groupes les plus passifs, contre les crises multiples qui vont venir ?

Si l’auto-organisation peut apparaitre spontanée et venue d’en-bas la mobilisation fait elle plus référence à des intermédiaires, à des acteurs de mobilisation des différents groupes sociaux. Mais mobilisation et auto-organisation ne sont pas contradictoires. Elles sont même à combiner nécessairement pour fédérer le peuple (1), pour les convergences des composantes du peuple-classe.

Les acteurs et actrices des mouvements sociaux et populaires ainsi que les syndicats des ouvriers, employés et cadres sont confrontés à un défi de grande ampleur concernant la multiplicité des problèmes et revendications des groupes et classes à qui ils s’adressent. La tâche est immense . L’auto-organisation du peuple-classe contre le système capitaliste notamment son aspect productiviste et extractiviste vient nécessairement d’en-bas mais pas toujours spontanément. Il y a besoin de cadres de mobilisation qui sont aussi bien souvent - on le sait d’expériences - des cadres de débats démocratiques - type AG - ou chacun.e est l’égal.e de l’autre.

Les élites néolibérales doivent, pour former un bloc social conservateur de l’ordre du monde, cacher la très forte production d’inégalités sociales sous les effets de la précarité et de l’austérité généralisée - typique du néolibéralisme - mais aussi et plus largement une vaste crise de civilisation qui englobe de nombreux aspects destructeurs et mortifteres.

La mobilisation des classes moyennes - pour l’essentiel - par les classes dominantes privées et publiques (1% d’en-haut) se fait dans le cadre d’un capitalisme vert qui ne sort nullement du système productiviste et extractiviste . Les USA avec Exxon (1998) font plus dans le déni complet diffusé à tous quand en Europe les FMN dont Total (in ERT) font plus dans la prise en charge du défi climatique . En opposition à cette barbarie qui monte, la mobilisation des différentes classes du peuple-classe 99% peut et doit s’inscrire mieux et plus dans une perspective sociale (justice sociale et fiscale), écologique (justice climatique et respect de la biodiversité), laïque et démocratique (mobilisation de ceux et celles d’en-bas, sans racisme ni sexisme). Il s’agit de sortir - par la gauche et l’émancipation - d’une grave crise de civilisation. D’aucuns parlent d’effondrement. Nous n’allons pas dans le mur car nous y sommes disent d’autres.

Prenons les lignes qui suivent qui sont pour l’essentiel issues de La nature n’a pas de prix. (ATTAC - LLL 2012)

« Partout sur la planète se développent de nombreuses expériences alternatives concrètes qui pourraient être les graines de nouvelles utopies. Elles donnent à voir le monde de demain. Elles permettent de regagner des marges d’autonomie par rapport au modèle actuel tout en construisant le modèle de son dépassement. » (page 138)

Toutefois, la multiplication de ces alternatives concrètes, aussi essentielles soient-elles,ne pourra modifier profondément le système dominant qu’à la condition de s’inscrire dans des mesures globales visant à définanciariser et démarchandiser la planète.

« Il s’agit de dépasser l’opposition traditionnelle entre la prise du pouvoir et l’auto-organisation » dit-on dans ATTAC (page 138). Comment faire ? « Ce dépassement est possible en faisant des inventions sociales et citoyennes concrètes la base du renouvellement des régulations publiques, à la fois nationales et internationales. Si les solutions marchandes sont une impasse, les solutions bureaucratiques construites sans les populations le sont aussi. Inventer des formes qui ne relèvent ni de la propriété privée ni de la propriété publique, qui misent sur l’auto-organisation citoyenne des peuples-classe, c’est redonner leurs chances aux processus démocratiques et envisager une prise du pouvoir des peuples-classe sur leur vie ».

Christian Delarue

La civilisation renvoie à la capacité de défendre dans la laïcité la vie et le bien vivre pour tous et toutes, nationaux ou migrants, hommes et femmes, en n’oubliant pas les animaux en souffrance et dans le respect de la nature au-delà du capitalisme vert.

1) Lier le combat laïque au combat social, fédérer le peuple à Rennes et dans le 35.
http://amitie-entre-les-peuples.org/Lier-le-combat-laique-au-combat-social-federer-le-peuple-a-Rennes-et-dans-le-35

Extrait combat social, combat laïque, fédérer le peuple :

...le peuple dans toutes ses composantes doit construire son autonomie et lutter pour ses propres intérêts. Le combat laïque et social doit servir de levier pour l’émancipation, en appuyant et en développant l’unité des hommes et des femmes, salarié.es, sans emploi, précaires, artisans, indépendant.es, etc. Il faut donc lutter pour ce qui nous unit et combattre ce qui nous divise artificiellement. Ce combat s’inscrit bien évidemment dans une perspective internationaliste de solidarité entre les peuples.


Brèves

24 septembre 2017 - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

16 juillet 2016 - Enjeux épistémologiques et géopolitiques d’une géographie de l’athéisme. Romain Delarue

Enjeux épistémologiques et géopolitiques d’une géographie de l’athéisme. Romain Delarue (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/