Les marqueurs du nouvel intransigeantisme catholique - Henri TINCQ

dimanche 29 septembre 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Les marqueurs du nouvel intransigeantisme catholique

Il n’y a pas que l’intégrisme musulman a montrer son intransigeantisme notamment avec l’impossibilité d’enlever le voile pour une musulmane hors de chez elle (sexyphobie) ! Voir, un cran au-dessus dans le réactionnaire, à vouloir que les femmes restent à la maison (sexoséparatisme) . Les catholiques de jadis furent d’ailleurs pro-foulard et jupe longue pour les femmes . Les curés ne poussèrent cependant pas la pudibonderie et la sexyphobie jusqu’à vouloir « bâcher » les gamines de 2 à 10 ans !

Un extrait ci-dessous pour le nouvel intransigeantisme catholique

Christian DELARUE

xx

Henri TINCQ : Quels sont les marqueurs de ce nouvel « intransigeantisme » catholique que vous voyez émerger en France ? J’en distingue essentiellement trois.
1) Ce catholicisme « néoconservateur » conteste farouchement l’hégémonie culturelle et morale de la gauche. Nous l’avons vu à travers la Manif pour tous. Ce n’était pas seulement une contestation de la loi Taubira et des couples gays, mais une remise en cause plus globale du modèle culturel d’une gauche jugée, par eux, « laxiste », voire « immorale ». Elle se poursuit avec les projets d’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) et de la gestation pour autrui (GPA).
2) Le deuxième marqueur concerne l’islam. Ces catholiques néo-intransigeants remettent en cause la tradition de dialogue que l’Eglise a toujours voulu mener avec le monde musulman. Ils sont en opposition très claire avec le pape François qui dit et redit la nécessité de l’accueil des réfugiés.
3) La laïcité est, elle aussi, de plus en plus un sujet de discorde. Ces néoconservateurs estiment que la réaffirmation de la laïcité va trop loin. On le voit, par exemple, dans les affaires de crèches, interdites dans les mairies, de croix, comme à Ploërmel, ou dans les cimetières.

(9) Henri Tincq : « La montée des forces de droite au sein du catholicisme est une cruelle déception » - Libération
https://www.liberation.fr/debats/2018/04/02/henri-tincq-la-montee-des-forces-de-droite-au-sein-du-catholicisme-est-une-cruelle-deception_1640560