Le classisme comme guerre sociale : suite. Christian Delarue

vendredi 20 octobre 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 22%

Le classisme comme guerre sociale : suite.

On continue sur ce thème après de premières lectures (1) : Jean-Marie Harribey, Romaric Godin, Bernard Thibault.

Ludivine Bantigny et Hugo Palheta écrivent (2) : "Le mépris de classe exprimé au plus haut sommet de l’Etat n’est que l’écume de la guerre sociale  » sous le titre « Guerre sociale, guerre du capital » (page 51), chapitre qui développe l’actuelle domination de classe qui est bien plus que « discrimination de classe » ou « mépris de classe » et plus large que "pauvrophobie" contre les miséreux. Il existe même disent les auteur-es un « ensauvagement de la classe dominante » (p 68).

Cette guerre de classe, ce classisme, s’exerce tout à la fois contre le travail (p 52) avec une exploitation renforcée de l’exploitation de la force de travail salariée tant publique que privée et plus largement contre le peuple-classe ce qui va de la sous-bourgeoisie (les 19% sous le 1%) au sous-sol de la hiérarchie sociale (infra-smic) et ici c’est plus du fait de l’augmentation des dividendes de la finance qui, avec le président des ultra-riches, profite à une minorité d’en-haut au sein du 1%. Depuis France Stratégie a d’ailleurs précisé cette prédation avec des chiffres qui concernent le 2% d’en-haut (3). Il faudrait mettre un terme au « putsch du CAC 40 » (page 46) un titre repris à Aude Lancelin à propos de Macron , Macron qui fait pire que Sarkozy en matière de privilèges accordés au riches. Sarkozy était le président des riches (le 1%), Macron est le président des ultra-riches, de l’oligarchie, du 0,001% (et son « ruissellement » - un faux - ne concerne que les 1 à 5% d’en-haut). Le peuple-classe subit une tiers-mondisation de ses conditions de vie et de travail.

Les auteur.es évoquent en fin d’ouvrage (pas dans le chapitre "Leur démocratie et la notre nôtre" - p 81) à propos de Macron un "bonapartisme néolibéral  » alors que la commission démocratie d’ATTAC parle dans un texte collectif "Pour une autre démocratie, une autre constitution" "de « démocratie césariste  » (4). Cette expression de « césarisme démocratique » va aussi très bien selon le contexte.

Le propos peut en effet varier selon que l’on évoque les institutions et l’état de de la « démocratie réellement existante » (ATTAC 2016) ou les contre-réformes néolibérales conduites sans respect du parlement ni respect de la « démocratie sociale » telle qu’évoquée par les syndicats qui ont mobilisé au-delà du salariat un peuple-classe pour le maintien de la retraite à 62 ans, M Macron se voulant lui une sorte de "fondé de pouvoir" de la bourgeoisie assurantielle, celle en défense des fonds de pensions qui veulent la casse de la retraite par répartition.

Un même auteur peut donc changer de vocabulaire et employer encore « démocratie illibérale » ou « démocrature » ou « démocratie classiste » (accent mis sur la classe sociale qui a la mainmise sur la « démocratie » ) ou « démocratie capitaliste » (accent mis sur la logique structurelle à l’oeuvre ) pour nommer le régime de notre César national grand casseur de l’Etat social avec sa Sécurité sociale et ses services publics.

S’agissant du féminisme, il faut évoquer ici, à propos du refus de la domination de classe, l’apport du livre "Pour un féminisme des 99% » (5)

Christian Delarue

1) CLASSISME : lutte de classe dominante (d’en-haut)
Guerre sociale : trois auteurs à citer : Jean-Marie Harribey, Romaric Godin, Bernard Thibault.
http://www.amitie-entre-les-peuples.org/Guerre-sociale-trois-auteurs-a-citer-Christian-DELARUE

2) dans "Face à la menace fasciste, Sortir de l’autoritarisme" Ed Textuel 2021

3) 97% des dividendes sont perçus par 1,7% des foyers fiscaux, 62% par le 0,1%, 31% par le 0,01%

4) "Pour une autre démocratie, une autre constitution" sur site ATTAC https://france.attac.org/nos-idees/etendre-et-approfondir-la-democratie/article/pour-une-autre-democratie-une-autre-constitution
et d’autres sites auparavant http://amitie-entre-les-peuples.org/Les-rebondissements-de-la-discussion-sur-la-Constitution.
Texte collectif complété par une autre contribution « démocratie césariste et Etat national classiste » notamment sur : http://amitie-entre-les-peuples.org/Democratie-cesariste-et-Etat-national-classiste

5) Note de lecture sur : https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/290823/peuple-classe-feminisme-des-99-un-manifeste


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/