Internationalisation du voile crypto-fasciste drapeau de l’islamisme - Christian DELARUE

vendredi 18 mai 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Internationalisation du voile crypto-fasciste, drapeau de l’islamisme et plus largement de l’intégrisme musulman.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article159769

On a évoqué il y a quelques mois les « campagnes d’hidjabisation » en Algérie mais l’imposition du voile et de l’hypertextile aux femmes ne concernent pas que ce pays . Qui pourrait croire çà ? Depuis plusieurs décennies il y a montée quasiment partout - contre les musulmans progressistes en résistance - d’un islam rigoriste et dur contre les femmes, soit un islam réactionnaire, sexoséparatiste et sexyphobique, voulant un hyperpatriarcat .

L’hypothèse forte consiste à dire qu’Il y a des islamistes et au-delà des intégristes musulmans dans tous les pays sur tous les continents, beaucoup en Afrique, en Orient mais aussi en Europe. Ils sévissent donc partout et notamment dans les quartiers populaires.

Evoquant ici les quartiers populaires, il convient de remarquer qu’on y trouve un cumul de violences avec d’une part 1) du mépris social structurel contre les familles modestes qu’on laisse aux marges de la République et d’autre part 2) un racisme multiforme que j’ai pu dire ailleurs tout à la fois exogène - soit venu de l’extérieur (racisme institutionnalisé notamment) - et endogène - soit venu de l’intérieur avec des affrontements internes : antisémitisme, anti-intégrisme religieux, etc... Il y a enfin, les multiples formes du sexisme.

Mais les quartiers populaires n’ont certes pas le monopole du sexisme. Peut-être, certaines formes y sont-elles plus dominantes. Le « toi baisse les yeux quand j’arrive » ne s’entend pas partout . De même qu’un « met ton voile, on dirait une p... ! » Ce n’est pas là de l’islamophobie c’est signaler la présence de l’intégrisme religieux musulman haineux du féminin : forme du corps, chair apparente, vêtements féminins...

Concernant le racisme, on ne saurait affirmer naïvement que le racisme ne vient que de l’extérieur via les élites, les médias, etc . Il y a certes cette part à comprendre et combattre mais il ne s’agit d’une d’une fraction de la complexité du racisme et des discriminations dans l’emploi et le logements. La lutte antiraciste est complexe et variable selon les lieux. Il importe donc d’écouter tout le monde les hommes et les femmes, de favoriser les expressions sans vouloir répondre d’emblée. Sans doute des réponses seront-elles nécessaires ? Mais il faut aussi savoir comprendre ce qui est dit derrière un propos abrupte. De quelle souffrance s’agit-il ? A partir de là on peut envisager des remèdes pour faire baisser les tensions inter-communautaires ou intra-communautaires. Le plus dur est d’aller porter le débat dans les sphères vues comme répressives - la police - ou comme discriminatoires : l’école (peu de mixité), les HLM, les entreprises.

Débattre du voile des musulmanes est aussi difficile mais nécessaire - dans le cadre ou les expressions sont mesurées - car il importe d’avancer, selon moi , l’idée que ce voile n’est pas en France à mettre partout en tout lieu, tout en disant qu’on a bien le droit de le porter. C’est d’ailleurs par ce droit qu’il faut entrer pour aller plus loin. Il ne s’agit pas tant ici de dire des lieux précis - qui sont d’ailleurs connus - que de poser l’idée qu’il y a tout à la fois des zones de liberté de le mettre et des zones ou il doit être enlevé comme tout gros signe religieux ostensible. Il en va ici du voile comme de la kippa.

Christian DELARUE


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d