Interdite de m’exprimer - Inna Shevchenko

dimanche 17 mars 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Interdite de m’exprimer

source : Inna Shevchenko facebook 17 mars 2019

https://www.facebook.com/inna.shevchenko.148/posts/2560130670695340

J’ai eu l’honneur d’être invitée à parler au festival INSPIREME à Tenerife le 22 mars. Cependant, aujourd’hui, j’apprends que ma participation à cet événement est annulée en raison d’une violente campagne de désinformation et d’intimidation menée par des féministes intersectionnelles.
J’ai été informée qu’un groupe de personnes appelait à boycotter ou même à interdire l’événement à cause de ma participation. Leur argument ? FEMEN est un groupe fasciste et je suis un activiste nazie, affirment-ils.

Comme si cela n’était pas assez ridicule, ils ont également diffusé la photo d’une femme ukrainienne blonde avec des symboles nazis et ont affirmé que c’était moi, quelque chose que seul un aveugle pourrait croire ! La femme sur la photo est une activiste nazie connue en Ukraine et n’a strictement rien à voir avec moi. Cette fausse information et la photo furent partagées pour la première fois en 2014 dans le cadre d’une campagne anti-FEMEN organisée par les groupes pro-Poutine qui s’opposaient à la révolution de Maïdan. Ce sont les absurdes moyens que les populistes utilisent pour riposter, car ils craignent nos voix et nos actions qui s’opposent à leurs idéologies séparatistes. Mais voir des féministes utiliser la même tactique et le même discours était non seulement inattendu, mais choquant. Je suis extrêmement surprise d’apprendre qu’un groupe de féministes à Tenerife organise une campagne de désinformation semblable à celle des fascistes pour m’empêcher de parler à l’événement INSPIREME. Ces militant.e.s m’ont présentée comme une nazie, ont accusé FEMEN de racisme et ont menacé les organisateurs de l’événement.
Ils prétendent que FEMEN est un groupe fasciste, malgré le fait que FEMEN fasse partie des rares à affronter l’extrême droite en Europe et à protester contre leurs idéologies xénophobes et dangereuses. C’est FEMEN, et personne d’autre qui a poursuivi Marine Le Pen et le Front National en France pour leur haine envers les migrants et les femmes ! C’est FEMEN et personne d’autre qui a perturbé le rassemblement fasciste au mémorial Franco à Madrid ! C’est FEMEN et aucun autre qui a affronté Donald Trump lors de sa visite à Paris pour sa haine et sa misogynie. C’est nous qui faisons face aux menaces, aux insultes et à la violence des groupes d’extrême droite fascistes de toute l’Europe. Et maintenant, les mêmes insultes et menaces viennent des féministes de Tenerife ? Pourquoi, camarades féministes, faites-vous ce que font les fascistes ?
Pour avoir protesté contre la dictature en Biélorussie, j’ai été torturée par le KGB et les nationalistes biélorusses. Pour avoir protesté contre l’influence de l’Église sur les droits des femmes, j’ai été forcée de fuir l’Ukraine et de vivre en exil à cause des menaces de mort que j’avais reçues des nationalistes ukrainiens. Pour avoir soutenu la légalisation du mariage homosexuel, j’ai été battue dans les rues de Paris par un groupe d’homophobes de droite de Civitas.

Comment se fait-il que vous ayez manqué tout cela et choisi plutôt de croire en une campagne de fausses informations flagrantes ? Comment se fait-il que vous ayez ignoré la solidarité féministe et choisi plutôt d’utiliser les méthodes des groupes fascistes ? Est-ce parce qu’il est plus facile de nous faire taire, même avec de mauvaises méthodes, plutôt que d’avoir une discussion inconfortable ?
Vous, ceux qui veulent boycotter l’événement, vous prétendez vous battre pour l’inclusivité, mais vous voulez m’empêcher de parler. Vous prétendez combattre le fascisme, mais vous ne les aidez qu’en combattant FEMEN avec eux.

Toute campagne de désinformation ou menace n’empêchera pas FEMEN de continuer à se battre pour l’humanisme et la véritable égalité de toutes et tous. Cela ne nous empêchera pas de nous battre pour que toutes les voix soient entendues. Aucune de ces attaques, insultes ou menaces ne m’empêchera de dénoncer la haine, les divisions et la violence. Aucune de ces attaques ne m’empêchera de défendre le féminisme et les droits des femmes. En obligeant les organisateurs à annuler ma participation, avec violence et mensonge, vous avez simplement perdu. Vous avez perdu l’occasion d’un échange féministe et de donner la parole à une autre femme. Vous avez choisi le dogmatisme. Vous avez perdu une possibilité de débattre de questions sensibles au lieu de les dissimuler. Personnellement, je regrette de ne pas avoir la possibilité d’entendre vos positions, vos arguments, d’apprendre de vos combats. Au lieu de cela, j’ai seulement appris sur vos compétences en matière d’intimidation.
Quels que soient les désaccords que je puisse avoir avec vous, les collègues féministes ne deviendront jamais mes ennemies. Parce que si je vous traite comme vous avez choisi de me traiter, nos ennemis communs gagneront le combat. Néanmoins, vos attaques ne feront que rendre ma voix plus forte.
Solidarité.

Inna Shevchenko


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d