Erection, « femme objet » et respect humain. JJL

samedi 1er décembre 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Erection, « femme objet » et respect humain.

Il s’agit ici d’attraction visuelle chez l’homme portant sur des femmes sexy . Le phénomène inverse existe évidemment mais j’évoque ici l’attraction masculine à l’égard des femmes sexy.

Qu’un homme connaissent des érections ou plus sobrement des attractions sexuelles (yeux qui brillent et bas ventre chaud) ne devrait pas fatalement poser problème.

Je ne parle pas ici de l’intimité du chez soi (ou chez l’autre) en couple ou en groupe.

Je ne suis pas contre le fait que les hommes ou les femmes se masturbent en regardant des dessins, des mangas ou des photos.

Il faut distinguer femmes sexy dans la rue et femmes sexy sur support.

Les femmes, sexy ou non, dans la rue ne devraient jamais être insultées ou harcelées, restent l’affichage gratuit et non publicitaire sur le web ou ailleurs.

Je précise d’emblée, avant d’aller plus loin, que je suis 1) contre la prostitution, 2) contre les publicités sexistes, 3) contre le harcèlement de rue, mais je ne suis pas contre le fait 1) que les femmes circulent en tenues légères sexy (en string seins nus bien que ce soit interdit hors des plages) et pas contre le fait 2) que des femmes se montrent sexy sur facebook ou ailleurs librement.

Que le désir - yeux qui brillent ou érection voire masturbation - surgissent à l’égard de ces femmes exposées suscitent parfois une vive réprobation sur deux plans, soit au titre de la réduction à la « femme objet », soit au titre du péché de concupiscence.

Et cette exhibition de soi serait en soi mauvaise - patriarcale - or ce purisme féministe à pente totalitaire empêche de distinguer l’homme qui bande mais qui continue de respecter les femmes qui l’excitent des autres qui n’ont aucun respect humain.

Bref il y a des hommes excités qui sont dans le remerciement et le respect maintenu et d’autres qui sont dans l’insulte, l’injure, le dénigrement, ce n’est quand même pas le même comportement. Je dirais même que l’un est la pente inverse de l’autre. L’homme qui remercie et respecte ne ressemble en rien à celui qui insulte, méprise. Pourtant les deux se sont excités sur une femme sexy exposée.

J’observe d’ailleurs - je connais le sujet - qu’il y a un point commun entre l’homme macho excité et l’intégriste religieux anti-concupiscence c’est le dénigrement féroce de ces femmes dites « femmes-objet ». D’un part il s’agit de réductionnisme (une femme n’est jamais réductible à son exposition car elle est toujours plus que ce qu’elle apparaît), d’autre part il y a mépris de la liberté de ces femmes qui sont considérées comme aliénées ou conditionnées.

Autre chose, c’est tout un pan de la sexualité gratuite qui est méprisé globalement.

Ils ou elles ont un gros problème avec ce qui est sexy, bandant, excitant.

Cela relève selon moi d’un certain intégrisme et d’un certain totalitarisme.

JJ Lakrival

http://lakrival.over-blog.org/article-vive-l-erotisme-pas-la-prostitution-ni-le-porno-hard-125150804.html


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d