CGT : Pour des nationalisations de l’essentiel

mardi 24 mars 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 19%

CGT : Pour des nationalisations de l’essentiel

Puisque les relocalisations nationales et infra-nationales sont à l’ordre du jour (1) et que les syndicats posent la question des nationalisations, voyons ce qu’il en est à ce jour (22 mars sur Mediapart).

1 - La CGT pour la nationalisation de Luxfer à Gerzat près de Clermont-Fd

La CGT reproche au groupe britannique Luxfer d’avoir cherché à créer une pénurie en fermant l’usine de Gerzat, mettant ainsi « en danger la sécurité de l’approvisionnement des systèmes de santé mondiaux ».
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-cgt-demande-la-nationalisation-de-luxfer-20200319

Cgt du Puy de Dôme - Actualité Cgt63
http://www.cgt63.fr/joomla3/

Pétition · Nationalisation définitive de l’usine Luxfer Gerzat · Change.org
https://www.change.org/p/emmanuel-macron-nationalisation-d%C3%A9finitive-de-l-usine-luxfer-gerzat

2 - L’URIF CGT favorable à la nationalisation du secteur santé .

En voyant une affiche (ci-dessous) de la CGT URIF on voit que d’autres nationalisations sont revendiquées dans le secteur santé pour lutter contre une dérive néolibérale du capitalisme mondialisé et financiarisé et pour une meilleure appropriation publique et citoyenne des secteurs essentiels à la vie humaine.

La question de la relocalisation et nationalisation du secteur pharmaceutique se pose (1)

3) La question du Pôle public bancaire avec des nationalisations de banques va aussi se poser afin de mieux maîtriser les dérives spéculatives (des fonds privés d’investissement) sur la santé des personnes .

DEBATS

4 ) Le débat sur la socialisation ou sur le passage de l’appropriation publique à l’appropriation sociale va être relancé.

En effet, laisse-t-on la maîtrise de ce secteur à des élites « de mobilité public-privé », notoirement haineuses du service public (comme on en trouve à La Poste et ailleurs depuis longtemps par exemple avec des méthodes managériales violentes contre les personnels) ou favorise-t-on l’introduction des représentants syndicaux et des représentants des usagers (comme INDECOSA-CGT ) dans la gouvernance des secteurs nationalisés. La « démocratie sanitaire » (tripartite) ne doit plus être un faire-valoir résiduel au sein d’une gouvernance complexe hiérarchisée, autoritaire et bureaucratique.

Christian Delarue (CGT Rennes)

1) Extrait du passage concernant l’industrie pharmaceutique dans la tribune de ce jour sur la nécessaire relocalisation par Maxime Combes, Geneviève Azam, Thomas Coutrot

L’industrie pharmaceutique, qui a délocalisé des pans entiers de son appareil productif au point que 80 % des principes actifs des médicaments sont désormais importés de Chine et d’Inde, contre 20 % il y a trente ans, est citée en exemple des secteurs à relocaliser.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/22/relocaliser-n-est-plus-une-option-mais-une-condition-de-survie-de-nos-systemes-economiques-et-sociaux_6034010_3232.html


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/