Autres formes de stigmatisation et d’exclusion.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 10 octobre 2019
par  Amitié entre les peuples

Blâme de la victime ou Nul n’est complètement victime !

Le Blaming-victim (Blaming the victim)
« Blâme de la victime » ou « Nul n’est complètement victime » !
Ce mécanisme est venu de l’antiracisme et il est passé à l’antisexisme (avec une terminologie anglaise).
On cherche souvent des failles chez celui ou celle qui vient de subir un méfait ou une violence. (...)

mardi 2 juillet 2019
par  Amitié entre les peuples

Piscine : Discrimination textile et discrimination religieuse - Christian DELARUE

Piscine : Discrimination textile et discrimination religieuse
Egalité et réciprocité textile !
http://amitie-entre-les-peuples.org/Piscine-Discrimination-textile-et-discrimination-religieuse-Christian-DELARUE
XX
Que dites-vous, vous qui criez bien fort sur Médiapart (1) à une « discrimination (...)

jeudi 27 juin 2019
par  Amitié entre les peuples

Discriminations : combattre la glottophobie - Philippe Blanchet

Discriminations : combattre la glottophobie - Philippe Blanchet | Éditions Lambert Lucas
http://www.lambert-lucas.com/livre/discriminations-combattre-la-glottophobie/

lundi 13 mai 2019
par  Amitié entre les peuples

Thomas Hochmann et la « blague raciste » en droit

Thomas Hochmann et la « blague raciste » en droit
Thomas Hochmann, Professeur de droit public à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (et pas de Rennes comme entendu), occasionnellement intervenant aux 70 ans du MRAP ce 11 juin 2019 sur l’universalisme - je cherche sa ou ses productions sur le (...)

vendredi 1er février 2019
par  Amitié entre les peuples

Le projet d’orientation d’ATTAC emploi le mot « racisé » Christian DELARUE

Le projet d’orientation d’ATTAC emploi le mot « racisé »
RO 2019
https://vie-interne.attac.org/IMG/pdf/ro-2019-export-html-pdf.pdf
J’en donne, au lien ci-dessous, pour le groupe « Démocratie-discriminations » d’ATTAC, une signification possible pour un antiracisme universaliste et surtout non (...)